La Lanterne Rouge

La Lanterne Rouge

Warning: Geek Inside

Publié le par Nanawel
Publié dans : #musique

Je délaisse un moment les octets, CPU, Watts, codes sources, NAS, adresses IP et autres scripts chers à tout geek qui se respecte, pour tenter de vous faire découvrir quelques perles musicales qui me tiennent à coeur ces derniers temps.

Voici la troisième édition des Sons en Vrac, avec au menu de la soul, du jazz, du rock, du trip-hop et bien sûr du métal. Bonne écoute !

Beth Hart

Découverte il y a plus d'un an avec un enregistrement live sur Oüi FM (ci-dessous), j'ai été subjugué et emporté par la puissance et le timbre de sa voix.

Beth Hart est une chanteuse américaine de rock/blues/soul qui officie depuis la fin des années 90 et sort depuis régulièrement de nouveaux albums. Son style, sans être d'une originalité extrême, est reconnaissable principalement à sa voix, encore une fois.

Les quatre albums que j'écoute régulièrement sont les suivants :

  • Screamin' For My Supper (1997)
  • Leave The Light On (2003)
  • 37 Days (2007)
  • My California (2010)

De la bonne musique américaine, où l'on perçoit les différentes influences culturelles qui s'entremêlent et qui personnellement projette dans mes yeux de petit Européen des images de grands espaces et d'american way of life comme on n'en fait plus.

Beth Hart - Chocolate Jesus (Tom Waits)

Seth MacFarlane

On reste aux USA mais on change totalement de registre avec un monsieur que beaucoup connaissent pour être l'auteur de ces séries héritières des Simpsons des premiers jours, politiquement incorrectes et délirantes, j'ai nommé Family Guy, American Dad et maintenant The Cleveland Show (dans une moindre mesure cependant).

Qui n'a jamais réécouté deux fois ces scènes dignes de comédies musicales des années 50 ? Moi je n'ai pas résisté en tout cas. Et quand on sait que c'est Mr MacFarlane lui-même qui fait la voix des principaux personnages et lui qui chante toutes les chansons, on ne peut que lui reconnaître un indéniable talent et pardonner à ses séries certains gags pipi-caca (il paraît que ça gêne des gens, moi j'adore).

Seth nous offre dans son album Music Is Better Than Words une reprise de titres de swing et jazz des années 40 à 60 dans le pur style Sinatra-esque accompagné d'une orchestration sans faille qui nous replonge instantanément dans un univers de chaleur en noir et blanc.

Seth MacFarlane - It's Anybody Spring (Live)

Heifervescent

Découvert sur Jamendo il y a un peu plus d'un an, c'est encore aujourd'hui avec bonheur que j'écoute ce petit groupe indé britannique qui nous offre dans ses cinq albums une pop-rock rafraîchissante et énergique, aux sonorités originales et acidulées.

Les trois albums sont disponibles en intégralité sur Jamendo et en téléchargement gratuit :

  • Pondlife Fiasco (2009)
  • The Glue Factory (2010)
  • Further Adventures in Monkeyland (2011)

Pour les plus récents par contre :

  • Little Egg (2012)
  • Wake Up Sheepyhead (2013)

certaines pistes ont été otées et ne sont disponibles que par des voies bassement commerciales (les auteurs réclamant paraît-il de pouvoir vivre de leur travail).

Je ne peux que vous conseiller une petite écoute rapide sur Jamendo, et si le son vous plaît, de télécharger (pour les gratuits) et d'acheter leur discographie.

Heifervescent - The Great Collapsing Circus (Little Egg - 2012)

Tab & Anitek - Sights & Sounds

Toujours sur Jamendo, une petit "album" de trip-hop/ambient qui s'écoute aussi facilement pour se détendre, pour bosser toute la journée ou pour accompagner une soirée (arrosée ou non).

Je n'ai pas encore écouté le reste de la discographie d'Anitek mais si le reste est du même acabit j'adhère à 200%.

Tab & Anitek - Closely (Sights & Sounds - 2013)

Paradise Lost

Là j'attaque du lourd, du groupe de metal britannique qui vient de fêter ses 25 ans - rien que ça - avec sa horde de fans poilus (j'imagine hein) et qui a débuté dans le registre sombre du doom/death, pour créer ce qui deviendra le gothic, et prendre ensuite un "virage" vers ce que Wikipédia n'hésite pas à appeler de la cold wave et redescendre à nouveau vers du gothic-metal plus "léger" et carrément excellent, avant de finalement revenir dans les derniers albums vers ses origines plus "dark".

Listons d'abord les (nombreux !) albums :

  • Lost Paradise (1990)
  • Gothic (1991)
  • Shades of God (1992)
  • Icon (1993)
  • Draconian Times (1995)
  • One Second (1997)
  • Host (1999)
  • Believe In Nothing (2001)
  • Symbol Of Life (2002)
  • Paradise Lost (2005)
  • In Requiem (2007)
  • Faith Divides Us Death Unites Us (2009)
  • Tragic Idol (2012)

Je l'avoue de suite : je ne suis pas fan des premiers albums jusqu'à One Second. Trop death pour moi.

J'ai en fait d'abord découvert l'album de pop (!) Host qui m'a franchement plu avec ses mélodies accrocheuses et ses sonorités électro à la Depeche Mode (mais sans l'impression désagréable de déjà-entendu). Les métalleux purs et durs renient j'en suis sûr volontiers cet opus trop radio-like.

Mais ce n'était qu'une entrée en bouche, et One Second est arrivé. Et là, la claque. Des teintes d'électro, mais moins que sur Host, une base metal indéniable mais des arrangements complexes, pour un tout finalement agréablement abordable et surtout carrément pêchu !

J'ai poursuivi sur la lancée avec Believe In Nothing et Symbol Of Life, les deux autres membres du trio qui constitue mes références actuelles pour ce groupe. Puis je suis passé aux suivants que j'apprécie finalement à chaque écoute un peu plus. Une fois mon oreille éduquée, j'ai même tenté une réécoute des premiers albums, mais il n'y a guère que Draconian Times qui peut pour le moment flatter mon tympan.

 

Tout ça pour en arriver à me demander comment le metal fait pour passer sous le radar des média traditionnels pour que des perles dans ce genre me soient restées cachées aussi longtemps. Mais pinaise la découverte en vaut le coup !

Paradise Lost - Never Again (Believe In Nothing - 2001)

Paradise Lost - Faith Divides Us Death Unites Us (Faith Divides Us Death Unites Us - 2009)

Blackstar Halo

Découvert fin 2011 (déjà !) en regardant la vidéo du Winland Tour de MaSu (séquence), j'ai immédiatement accroché au son de ce groupe de metal finlandais. Seul un album (Illuminated) est pour le moment disponible mais le groupe nous assure qu'un second est en préparation.

Quoi dire de plus ? C'est du metal progressif tendance mélodique, qui rappelle parfois un peu MaSu... sans le SID-side évidemment !

Si vous accrochez, je vous conseille également d'écouter l'album My Last Prayer de Downfall qui n'est autre... que le même groupe avant que celui-ci ne change de nom ! Un peu moins travaillé, on voit sans peine que le groupe a progressé depuis 2002, que ce soit au niveau chant que dans les arrangements.

Blackstar Halo - Illuminated

Battle Beast

Voici venu le temps... non pas des rires et des chants, mais du metal kitsch ! Oui dit comme ça évidemment ça ne donne pas trop envie. Imaginez seulement qu'un groupe de heavy metal des années 80 atterrisse par quelque hasard à notre époque en ayant sauté toutes les évolutions que le genre a connu en plus de 20 ans... et essaye tant bien que mal de les rattraper !

Résultat : bam, Battle Beast.

Un groupe venu de Finlande (comme c'est étonnant), formé en 2008, que j'ai découvert sur Tracks l'an dernier et qui, passé la première impression "Whouah c'que c'est kitsch !", m'a sérieusement donnée envie d'écouter l'album entier pour m'en faire une idée plus... complète.

Et c'est kitsch. Si si faut l'avouer. Mais c'est du kitsch travaillé, énergique, avec son côté heavy metal de papa et ses paroles qui nous dévoilent un monde dur, froid et robotique et... ouais ok et ça va pas très loin. On n'est pas chez un Nightwish, mais l'ensemble est assez flatteur, avec des gros riffs de guitares bien francs et des synthés en choeurs derrière. Ce qui tranche peut-être un peu, c'est la voix. Car c'est une métalleuse aux commandes, pour le premier comme pour le second album (même si c'est pas la même).

Si la chanteuse du premier album me convainquait niveau puissance mais moins niveau timbre, celle du deuxième m'emballe carrément plus quand elle montre l'étendu de ses capacités vocales (voir un bon exemple dans la vidéo ci-dessous). Oui j'ai bien dit capacités vocales, arrêtez de mater.

Battle Beast - Black Ninja (donc clip assez kitsch aussi)

C'est tout pour cette fois, mais une quatrième édition n'est pas exclue !

Commenter cet article